Retour sur les temps forts du Conseil municipal du 18 novembre đŸ”™


Face Ă  des propos validistes la trĂšs juste rĂ©action d’Audrey HĂ©nocque, adjointe aux finances

« Une scĂšne affligeante » C’est par cette phrase que le mĂ©dia Elle commence son article qui revient sur cette sĂ©quence du Conseil municipal. Suite aux propos mĂ©prisants et d’un autre temps tenus sur les personnes en situation de handicap, Ă©lue Ă©cologiste et adjointe aux finances Audrey HĂ©nocque a proposĂ© qu’une discussion sur le sujet se tienne avec nos Ă©lu-es d’opposition pour que l’ensemble des conseillĂšres et conseillers municipaux soient Ă  la hauteur des enjeux pour faire ensemble de Lyon une ville plus inclusive. A l’occasion de la prĂ©sentation de ce rapport sur l’accessibilitĂ©, les Ă©lu-es Ă©cologistes de Lyon ont rappelĂ© leur ambition d’amĂ©liorer considĂ©rablement l’accessibilitĂ© des Ă©tablissements recevant du public.

Une annonce forte : la candidature de la ville de Lyon pour faire partie des 100 villes climatiquement neutres pour 2030

En devenant ville climatiquement neutre, Lyon pourra bĂ©nĂ©ficier de moyens supplĂ©mentaires et d’une mise en rĂ©seau, afin de faire Ă©voluer son modĂšle urbain vers plus de sobriĂ©tĂ©, en entrainant Ă  ses cĂŽtĂ©s le monde Ă©conomique et en impliquant les citoyens dans cette grande transformation.

Le bilan de 500 jours de transition écologique avec Lyon en Transition(s) présenté par Sylvain Godinot

Les 500 premiers jours du mandat Ă©colo ont Ă©tĂ© marquĂ©s par quelques grandes dĂ©cisions pour la transition Ă©cologique : la dĂ©claration de l’Ă©tat d’urgence climatique par la Ville de Lyon, l’installation du Conseil de la Transition Ă©cologique mensuel, 400 M d’€ pour la TE Ă  la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI)…etc.
Et trĂšs concrĂštement, ces dĂ©cisions se traduisent dans le quotidien des Lyonnaises et Lyonnais avec les premiers vergers plantĂ©s dans chaque arrondissement, des abords d’Ă©coles apaisĂ©s, l’amĂ©lioration de l’offre de restauration scolaire.

Le rapport Lyon en Transition(s), est Ă  retrouver ci-contre et en ligne.

Une attention particuliÚre portée aux associations de protection animale

Lors du dernier conseil municipal, le soutien financier de 3 associations (la SPA de Lyon, l’association des Chats de Loyasse et le refuge pour animaux sauvages l’Hirondelle) a Ă©tĂ© votĂ©. C’est un soutien inĂ©dit pour la protection animale : avec une enveloppe globale de 17 000 € (contre 5 000€ sous le prĂ©cĂ©dent mandat), le montant allouĂ© a Ă©tĂ© multipliĂ© par 3. Le soutien Ă  l’Association de l’Hirondelle a Ă©tĂ© multipliĂ©e par 7 depuis 2019, pour atteindre 7 000 € aujourd’hui. Le montant de 10 000 euros ayant Ă©tĂ© versĂ© de maniĂšre exceptionnelle en 2020 lors de la crise COVID.

Pauline Bruvier-Hamm, conseillĂšre municipale et conseillĂšre du 9Ăšme arrondissement en charge de la condition animale, a tenu Ă  remercier les associations de protection animale « C’est grĂące au temps donnĂ©, le plus souvent bĂ©nĂ©volement, par ces hommes, mais surtout ces femmes, car c’est un milieu trĂšs fĂ©minin, que la protection vit aujourd’hui sur Lyon et plus largement en France. C’est pourquoi le monde politique doit aujourd’hui prendre ses responsabilitĂ©s et accompagner du mieux possible ces missions essentielles ». Nicolas Husson, adjoint en charge de la BiodiversitĂ©, de la Nature en ville et de la Protection animale, a rappelĂ© Ă  l’occasion de ce Conseil municipal la fin d’une pratique qui allait Ă  l’encontre du mieux-ĂȘtre des animaux : l’euthanasie des pigeons, appliquĂ©e lors des prĂ©cĂ©dents mandats.

Un attachement Ă  l’Ă©galitĂ© femmes/hommes renouvelĂ©

A l’occasion de la prĂ©sentation du rapport de 2020 de la ville de Lyon sur l’Ă©galitĂ© femmes/hommes, par l’adjointe Florence Delaunay, les Ă©lu-es Ă©cologistes de la Ville de Lyon ont tenu Ă  rappeler leur engagement pour l’Ă©galitĂ© entre les femmes et les hommes, Ă  quelques jours de la journĂ©e mondiale contre les violences faites aux femmes. Julie Nublat-Faure – adjointe Sport, Jeunesse, Vie Associative et Éducation Populaire – a eu ces quelques mots en conclusion de sa prise de parole « Les 500 jours qui viennent de s’écouler de notre mandat permettent de voir que l’égalitĂ© femme homme est au cƓur de chacune de nos politiques et tant qu’il existera cette injustice et cette vulnĂ©rabilitĂ© sociale envers les femmes, nous continuerons de lutter sans relĂąche »

La signature de la politique pénale de proximité pour une justice plus rapide et adaptée

PrĂ©sentĂ© par Mohamed Chihi, adjoint en charge de la sĂ»retĂ©, de la sĂ©curitĂ© et de la tranquillitĂ©, ce dispositif expĂ©rimental sera mis en Ɠuvre Ă  Lyon 8. Son objectif : mieux rĂ©pondre aux infractions contraventionnelles en proposant aux auteurs une alternative aux poursuites, mieux lutter Ă©galement contre les incivilitĂ©s et les comportements qui polluent le quotidien des habitants
L’objectif : sanctionner plus rapidement les auteurs d’incivilitĂ©s mais aussi de faire preuve de plus de pĂ©dagogie.
ConcrĂštement : une convocation Ă  la Maison de la Justice et du Droit de Lyon 8 sera transmise aux contrevenants dans un dĂ©lai maximal de 15 jours aprĂšs la constatation de l’infraction. Les auteurs sont reçus en audience conjointement par un dĂ©lĂ©guĂ© du procureur et la ou le maire d’arrondissement au lieu d’une simple verbalisation.
Les infractions concernées :
‱ La lutte contre le tapage
‱ La lutte contre les dĂ©pĂŽts sauvages d’ordures
‱ L’abandon d’épave sur le domaine public
‱ La dĂ©tention et divagation de chiens dangereux, non dĂ©clarĂ©s, muselĂ©s et tenus en laisse

Ce partenariat inĂ©dit avec le Parquet doit permettre d’apporter une rĂ©ponse judiciaire de proximitĂ©, rapide, avec un volet citoyennetĂ© de par la prĂ©sence de la ou du Maire. Il a vocation Ă  faire comprendre aux auteurs de ces contraventions, souvent difficiles Ă  sanctionner, la portĂ©e de leurs actes et la nĂ©cessaire rĂ©paration.

%d blogueurs aiment cette page :